Requiem for Panic DHH, hymne à la haine réfléchie.

En 2004 j’assistais à un concert de KMFDM en Suisse et la première partie était assurée par un groupe de jeunes fous nommé Panic DHH. C’était violent et haineux, donc parfait. Malheureusement, la formation n’existe plus à ce jour.
J’ai décidé de leur rendre hommage avec une rapide biographie pour te donner envie, puis mes photos & vidéo du concert et pour finir les paroles de l’album.

Panic+DHH

Fondé en 2002 par Robbie Furze & Antti Uusimaki et rejoint par Juliet Elliott à la guitare et Adam Lewis à la batterie, Panic DHH signifie Panic Drives Human Herds et se veut d’origine punk et métal, influencé par la musique industrielle, expérimentale et électronique.

Après un premier EP Spreading the Virus sorti en 2003 sur Hatechannel Records, la formation signe chez Digital Hardcore Recordings, le label d’Alec Empire, pour sortir l’album éponyme en Mars 2004 et ainsi se faire rapidement un nom et une réputation dans le milieu. Robbie Furze a d’ailleurs souvent été le guitariste d’Alec Empire lors des tournées de ce dernier.

panicdhhPanic DHH fera les premières parties de KMFDM lors de leur tournée européenne de 2004 puis celle de 2005 pour ensuite assurer quelques concerts à travers le vieux continent.
Cette même année, DHR met en vente en exclusivité sur leur boutique online un maxi contenant des remixes par Alec Empire, Ubu Noir et Zan Lyons
Puis le groupe se fait discret, évoque un nouvel album sur son Myspace mais l’attente est longue.
Finalement en novembre 2006, Panic DHH met à disposition gratuitement l’album Electric Live Set via le label Canadien D-Trash, totalement instrumental et enregistré dans des conditions live par Robbie & Antti. Cet opus sera le dernier signe de vie de Panic DHH.

Robbie met subitement fin au groupe en se lançant dans une nouvelle aventure musicale d’un genre totalement opposé avec le groupe The Big Pink qu’il cofonde. Il se marie avec une gonzesse qui fait de la merde mode et semble avoir arrêté tous les abus divers du passé.
La guitariste Juliet Elliott est désormais une bikeuse de renom, et son profil Flinkr contient encore des clichés de l’époque Panic DHH.

Panic-DHH-ALBUMS-CD
Mes albums cd Panic DHH + lot d’autocollants.

Le concert

Comme je l’ai indiqué précédemment, j’ai pu survivre à Panic DHH en première partie de KMFDM le 14 Juillet 2004 à l’Usine de Genève (CH).
Alors déjà que les limitations sonores en Suisse sont beaucoup plus freestyle qu’en France, je peux te dire que j’ai perdu une bonne partie de mes facultés auditives lors de ce show. En plus à l’époque c’était ringard de porter des boules Quiès et de toute façon la salle n’en disposait pas.

Vidéo trouvée au fin fond de mes archives, il n’y avait pas de possibilité de capture audio sur mon appareil de l’époque, j’ai donc rajouté un extrait du Electric Live Set pour que ça sonne un peu plus calme.
Concernant les photos ci-dessous, tu apprécieras la netteté des clichés témoignant de la relative ambiance ce soir là.

Panic DHH Geneve 2004

Paroles de l’album Panic Drives Human Herds

Disclaimer
Ces paroles telles que reproduites ci-dessous sont l’oeuvre de Kittenita qui avait également assisté à ce fameux concert de Genève.
Nous avions gardé contact et elle a pu retranscrire presque l’intégralité de l’album pour ensuite les publier sur son blog (qui existe encore) et me les faire parvenir dans un fichier texte. 
J’ai même pu apercevoir ces lyrics, tels que reproduits ci-dessous, repris sur des sites spécialisés à grand renfort de copier/coller.

LEADER
Instrumental

REACH

maybe you just didnt mean it,
so why did you fuck with my state of mind,
taking my oppressors? and leaving,
leaving me here with your gift of time,
too late i’m out of your reach,
now i’m out of your reach,
now i’m out of your reach…
hate, hate, hate

whispers
if this is what you want,
something to make you free,
something that, something that,
something that you could ever be

what was it that you were expecting,
the vision of something you could deter,
day by day it changes,
so why was i such a disappointment to you,
i did the work ? i needed…
lost my way,
what is it you think you can teach me…
and you tell your lies

too late i’m out of your reach,
now i’m out of your reach,
now i’m out of your reach,
out of your reach, out of your reach,
you… something for me

SPARE

you could say you’ve got your enemies,
you could say … your misery ?
you could say you’ve no serenity ?
…more enemies, insanity, miseries, mental, spare, leave me some dignity… ?
you won’t take anyone,
you won’t take anyone,
you won’t let anyone get in your way

STERILE

you think you have this under control,
should i let you keep this illusion,
wanting just to touch the feel of something new,
you don’t look convinced,
i’m as good as you think,
its all about you,
and i could never last long,

what makes you think that i need any of this,

why do you think i need any of this,
take my face and keep your hoardes?
listen to me… pain,
sorry for being so weak,
should not be laughing at me,
forgive me for speaking so intimately,
but i feel it’s better that way,
tell me you don’t find this a little sterile

AUTHORITY

i’m sorry i’m really here now?
i just find it easy like this,
just find it easy like this,
oh come on, let’s just forget it,
there’s always something better to do,
i can’t be responsible for my actions,

i don’t think anymore – lack of emotion,
i don’t feel anymore – lack of emotion,
i don’t need anymore – lack of emotion,
in love with my negativity,
tell me what i should be,
surrender my identity,
be part of the race, finally,
now i’m ready has,
it’s lost it’s appeal…

you seem to have this all figured out,
this makes the world in your smile ?
so teach me, ‘cos i really value your authority,
i want to stop this thinking,
let’s concentrate on the physical,

yes this i can feel,
yes this i can feel,
its easy to succeed with an instinct,
then be part of the breed,
i need to gain some perspective,
perspective for myself,
give me a chance to get this right,
a chance to be real,

part of the breed,
yes this i can feel,
tell me what i should be,
surrender my identity,
finally be part of the race,
now i’m ready,
it’s lost it’s appeal… how it will be,
i think too much… self-deceptions,
at least that’s one thing…
i see you have this all figured out…so teach me…
because i really value your authority,

i wont live by your standards,
so fuck everyone, so fuck everyone…too much…

be all you can be, fuck everyone,
live blind, fuck everyone,
have the time of your life

SIMPLEX [STARVE] (see below)
maybe its an honor we shouldn’t have paid,
bringing the time again,
i don’t need to starve,
isolation,
isolation,

all of this takes simple mental decisions,
maybe its an honor we shouldn’t have paid,
bringing the time again

NO MORE

i want to throw away the only thing i ever really had,
welcome to loneliness, just me and my angrily?,
welcome to loneliness…
it has to hurt to mean something,
i’ll parade my scars as bruises,
as if they were medals…
everything that lifts me…
break it into pieces…
make me sick, justify my panic…
self indulgent, just me and my enemies…
everything that lifts me…
i must now break it into pieces,
anything to make me sick

LATEM
(the word « metal » in reverse)

LINCTUS
(see below)

COMMON ENEMY

you think it’s easy,
i do not care,
here she is,
she can’t even look at me,
shall i say something,
this time i went too far,
why did i do it,
i don’t make sense myself,
look at him,
i think he’s losing it,
maybe he finally won,
how pathetic,
this time he went too far,
he can’t take it, fail to notice,
common enemy,
and to suffer this pain,
again and again…
without a release

Notes additionnelles :

SIMPLEX:

Used to describe a communications channel that can only ever carry a signal in one direction, like a one-way street. Television is an example of (broadcast) simplex communication.

LINCTUS:
Medicine taken by licking with the tongue. Source: Webster’s Revised Unabridged

——————–

Réaction de Juliet Elliott à cet article via Twitter

Tu peux retrouver Panic DHH dans ma mixtape haineuse de Mai 2013.

2 commentaires à propos de “Requiem for Panic DHH, hymne à la haine réfléchie.”

  1. Oh merci pour cet article ! Des groupes comme Panic DHH me manquent.

    Mais en plus, on sait pourquoi ça s’est arrêté en plein vol le truc ou quoi ?

  2. Je pense qu’ils étaient dans une période haineuse et puis au fil du temps ca s’est estompé malheureusement.

    J’avais lu sur un forum (impossible de retrouver le lien) que le groupe avait été arrêté par les flics à Paris après un concert car ils avaient saccagés une propriété privée ou un truc du style et que du coup ils n’avaient plus le droit de jouer dans la capitale. Trop d’excès !

    Mais je reste quand même très étonné par le nouveau groupe de Rob, sorte de truc à l’eau de rose pour midinettes en chaleur. D’ailleurs un de leur titre le plus connu « Domino » avait même été utilisé pour une pub.

    Bref, l’industriel est mort.

Laisse un commentaire