Pourquoi je n’achèterai plus jamais rien à la FNAC.

Je n’ai jamais été un grand fan de l’enseigne FNAC, se présentant comme le spécialiste culture & multimédia, tout simplement parce que je trouve que les prix sont souvent plus élevés qu’ailleurs, mais aussi parce que les vendeurs sont, à mon goût, totalement inutiles et pédants.

Malgré cela, j’ai tenté l’aventure en me rendant sur fnac.com afin de me procurer l’édition remasterisée du vinyl de Pretty Hate Machine du groupe Nine Inch Nails, sortie en 2010. Ce pressage se présente avec une toute nouvelle couverture dans les teintes bleues et noires, retravaillée par Rob Sheridan. Tout l’inverse de la pochette originale de 1989 qui est plutôt rose et bleue.

Quand sur le site de la FNAC, tu commences à taper « Pretty Hate Machine » dans la barre de recherche, que cette dernière te propose « pretty hate machine – remasterisé nine inch nails », et que le deuxième choix est le vinyl avec la pochette de 2010, si tu commandes, tu devrais donc recevoir celui-ci.

Pretty Hate Machine Fnac Fail
A gauche : ma commande ; à droite : ce que je reçois. Bravo.

Et bien non. Les spécialistes de la culture ont réussi à confondre à ne pas faire la différence entre les deux. Je me retrouve donc avec le pressage tout pourri d’Universal dont même Trent Reznor avait dit qu’il ne fallait pas l’acheter ici et .

 

J’ai tweeté (oui je sais) cette petite mésaventure à @fnac qui répond souvent à ses clients par cet intermédiaire. Pas de réponse. Même chose en passant par la rubrique « contact » depuis l’espace client du site. Pas de réponse.

Seules solutions, se faire chier à retourner le vinyl non déballé par la poste ou se rendre en magasin (j’ai que ça à faire c’est vrai) pour un remboursement.

Bravo les mecs. Tout ça pour un simple JPEG. Suffisant pour que j’ajoute cette enseigne une bonne fois pour toute sur ma blacklist, là où figurait déjà, entre autres, Starbucks. Et ce n’est pas rien.

.

6 commentaires à propos de “Pourquoi je n’achèterai plus jamais rien à la FNAC.”

  1. Oui mais bon, au moins au Starbucks ils font des muffins choco noisette qui tuent !!
    youknowwhatimean…

  2. Non mais serieusement c’est un coup à recevoir une VHS à la place d’un DVD ça!

    Et ils ont répondu à mon mail, ils me demandent d’appeler leur Service Client. Quelle bande d’incapables, incroyable.

    Rien ne vaut Amazon (prix, service client.)

  3. A terme les Fnac et autres Virgin de France vont subir le même sort que les multiples Virgin ou Tower records aux USA : ils ont tous fermé sans exception.

    Le Virgin de Times Square était gigantesque, sur plusieurs étages, un truc de malades. Désormais c’est un magasin de fringues pour pétasses.

  4. Un achat effectué sur le site ne peut être remboursé en magasin parce que une Fnac « physique » et fnac.com ne sont pas gérées de la même manière. De plus, ça fausserait les inventaires magasin car ils compteraient un truc qui n’a jamais été dans leurs rayons (et puis aussi, c’est pas la même compta)

    Puis le coup des vendeurs « inutiles et pédants », je suis d’accord pour l’avoir vu de l’intérieur, je peux te dire que certains se branlent à mort sans forcément connaitre les produits ni évaluer les besoins des clients.

  5. C’est pourtant le process qui était indiqué sur le site fnac.com, un truc à imprimer et le ramener en magasin.
    D’ailleurs c’était la même caisse que la billeterie, donc j’ai dû faire la queue 30 minutes, et l’employée était désagréable au possible. Je l’ai même vu balancer le vinyl dans une caisse au loin. Et quand je dis balancer, c’est genre freesbee quoi.

    Bref, j’ai pu acheter mon vinyl sur Amazon.fr, eux au moins ne se sont pas trompés, reçu en deux jours, frais d’envoi gratos.

Laisse un commentaire