Hommage à Napster

Il est un temps où l’Ipod n’existait pas, où les connexions ADSL n’étaient qu’un rêve, où le modem faisait un bruit infernal avant de se connecter, où WindowsMe était bourré de bugs, où son fournisseur internet ne proposait pas de forfait illimité, où il fallait souvent payer le prix d’une communication téléphonique locale en plus de son abonnement, où posséder un graveur de CD-R 2x était une révolution, où posséder un lecteur Mini-Disc portable une tendance élitiste …
Bref, aujourd’hui je te propose de plonger dans une époque où télécharger un minable MP3 encodé à l’arrache était toute une aventure grâce à Napster.

NAPSTER semble avoir été le premier logiciel de Peer to peer (P2P), en tout cas ciblé « grand public ». Le but était de permettre à chaque personne utilisant le logiciel de partager ses fichiers MP3 avec un autre utilisateur distant, sans pour autant connaitre ce dernier.
C’est Shawn Fanning , étudiant à l’Université Nord-Est de Boston qui eut l’idée en 1998. Agé de 18 ans, il travailla sur un logiciel faisant office de gros moteur de recherche, aidé par Sean Parker et Jordan Ritter, deux autres étudiants rencontrés via IRC.

En Juillet 2000 , Napster compte 23 millions d’utilisateurs inscrits dans le monde. Le 26 juillet, dans une première injonction contre Napster, la juge Marilyn Hall Patel ordonne la fermeture du service sous trois jours en attendant l’ouverture du procès avec la RIAA. Napster fait appel. La cour suspend la décision de fermeture de la juge Marilyn Hall Patel.

Une capture d'écran de Napster

Septembre 2000 et le département de la justice du gouvernement fédéral soutient la procédure juridique lancée par la RIAA. Le cour d’appel maintient la suspension concernant la fermeture de Napster en attendant que le procès est lieu. Dans le même temps, sous la pression de l’avocat du rappeur Dr Dre et du groupe Metallica, un tiers des universités et des écoles américaines ont interdit l’utilisation de Napster par les étudiants.

L'icone de Napster sous WindowsAprès avoir signé fin octobre un accord de licence avec Bertelsmann Music Group (BMG), Napster confirme que la major allemande a pris le contrôle de son capital. Pour 50 millions de dollars, BMG détient désormais 58% de Napster. Avec ce montant, le groupe allemand souhaite que Napster développe une version sécurisée de son système de distribution musicale.

2001 : le début de la fin.
Malgré les actions de Bertelsmann pour trouver un terrain d’entente avec les autres majors, la cour d’appel de San Francisco confirme l’activité illégale de Napster et la nécessaire fermeture des serveurs.
La décision doit prendre effet dès que le juge de première instance aura reformulé son injonction. Pour motiver la fermeture du site, la RIAA a publié un rapport selon lequel la distribution de CD singles (2 titres) a baissé de 39% au cours de l’année 2000 aux Etats-Unis.
En France 600.000 personnes utilisent Napster, soit 8,7% des internautes connectés à domicile.

L’avocat de Napster, David Boies, joue sa botte secrète en pleine audition devant la cour d’appel de San Francisco : le déploiement immédiat d’un filtre anti-piratage empêchant la circulation des morceaux sous le coup de droits d’auteurs.
Néanmoins, la première version du filtre, plutôt rudimentaire, peut être contournée en faisant des fautes d’orthographe volontaires sur le nom des artistes. Napster prend une nouvelle fois à contre-pied la RIAA et demande alors aux maisons de disques de lui fournir la liste des artistes et des chansons à bloquer. Peu à peu le filtrage fait malgré tout son effet , à la fin du mois de mars le nombre de fichiers de musique disponibles sur Napster a dimininué de 60%.
Les 51 millions d’utilisateurs de Napster commencent à migrer vers d’autres systèmes d’échange de fichiers MP3.

Une capture d'écran de Napster

Napster ferme finalement en Juin 2001 en promettant son retour en version payante et légale.

On se souviendra

– Des heures d’attente du haut de notre 56K pour télécharger un album
– Des sources uniques par chansons (1 titre = 1 utilisateur)
– Des téléchargements qui recommençaient au début après une coupure
– Des jours où le serveur de Napster était Out
– De la mise en place du fameux filtre, il suffisait de faire une faute d’orthographe dans la recherche pour trouver l’auteur
– Des successeurs tels que Gnutella, MyNapster ou Audiogalaxy

La dernière version de Napster fut la 2.0 beta 10.4 datant du 13/02/2001

Laisse un commentaire